Emmanuel Macron va à la pêche

Le 15 février 2018, Emmanuel Macron a reçu à l’Elysée Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, François Patriat sénateur de la Côte d’Or et Thierry Coste.

Pour ce dernier un petit arrêt s’impose pour détailler son cv :

  • conseiller du président
  • lobbyiste des armes et de la chasse (patron du cabinet Lobbying et Stratégies, libellé de l’activité en France : ” Organisation de foires, salons professionnels et congrès”…, mais dans les faits dont la spécialité est le renseignement et l’influence auprès des pouvoirs, du gouvernement et des parlements nationaux et Européen)

  • conseiller politique de la Fédération Nationale des Chasseurs
  • secrétaire général du comité « Guillaume Tell »
  • vice-président de l’association Ruralité et Société
  • ancien directeur de campagne de Jean Saint Josse en 2002 (Chasse Pêche Nature et Traditions)
  • etc

Comme indiqué dans le communiqué de presse de la FNC, l’entretien a été « extrêmement cordial et instructif ».
On comprend l’enthousiasme du président de la FNC :

Le permis de chasser va passer de 400€ à 200€, (le manque à gagner sera au passage payé par les contribuables…)

Une autre mesure est la « gestion adaptative des espèces » en commençant par le cas de l’oie cendrée : la chasse de cet oiseau va être autorisée du 1er au 28 février 2019 dans le cadre d’une opération de « dérogation de régulation », alors que la date officielle de fin de chasse aux oies sauvages est fixée au 31 janvier, conformément à une directive européenne de protection des oiseaux migrateurs pour respecter leur période de reproduction.

Grouilles ! y'a Macron / Jupiter derrière qui veut nous "gérer adaptativement", c'est un violent  !

Grouilles ! y’a Macron / Jupiter derrière qui veut nous “gérer adaptativement”, c’est un violent !

« gestion adaptative des espèces », « dérogation de régulation » : ces expressions, traduite en langage réel veulent simplement dire tuerie organisée d’une espèce sauvage pour le plaisir morbide et les pulsions meurtrières de quelques-uns.

On n’en restera pas là, nous allons alerter la Commission européenne” et “dès qu’il y aura une décision en provenance de la présidence de la République, on se retournera une nouvelle fois vers le Conseil d’État“, a averti Allain Bougrain-Dubourg, président de La Ligue de protection des oiseaux (LPO)

Emmanuel Macron s’est déclaré également favorable à la réouverture des chasses présidentielles, pratique d’un autre âge !

(En fait de réouverture, on peut plutôt parler de “réactivation”, les chasses présidentielles n’ayant jamais été arrêtées, Il y a juste eu plus de discrétion à certains moments, ou des noms différents)

"tableau" de chasse à Chambord - source afp

“tableau” de chasse à Chambord – source afp

Le 15 décembre 2017, Emmanuel Macron avait décidé de fêter son 40ème anniversaire dans le domaine du château de Chambord, et a assisté à un « tableau » (« hommage » rendu au gibier après la chasse…), ou était présent (évidemment…) le lobbyiste de la FNC, Thierry Coste.

Comme le dit Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs : « … C’est un président qui n’a pas de permis de chasser, mais qui se rend à Chambord pour assister aux tableaux de chasse. Il s’y sent bien, même avec la boue et le sang des sangliers morts. C’est une bouffée d’oxygène pour nous, les chasseurs…. » pour les chasseurs oui, mais pour les animaux qui sont massacrés, beaucoup moins…

D’après Emmanuel Macron, les chasses présidentielles « permettraient de faire rayonner l’image de la France, notamment auprès de hautes personnalités étrangères » (il va de soi que le serf moyen n’est pas autorisé !) et « de favoriser les intérêts de la France » ou encore que « Il ne faut pas être honteux, il faut les reconnaître comme un élément d’attractivité. C’est quelque chose qui fascine partout, ça représente la culture française » : on voit bien la vision que peut avoir Jupiter de notre pays, pour lui ce n’est pas les mots « Liberté, Egalité, Fraternité » qui font rayonner l’image de la France, mais une pratique barbare d’un autre âge héritière des chasses royales de François 1er au début du XVIème siècle.

Est-ce qu’il n’y pas d’autre moyen en 2018 de « favoriser les intérêts de la France », de « représenter la culture Française » que de tirer sur des animaux entre hautes personnalités étrangères ou patrons du CAC40 ?

Emmanuel Jupiter Macron serait-il nostalgique des privilèges de la monarchie ?

Eh Manu ! tu descends ?

Eh Manu ! tu descends ?

Les raisons de cet enthousiasme d’Emmanuel Macron ne sont évidemment pas dû à un amour subit de la chasse (il parle d’ailleurs de « tourisme cynégétique »), mais à une chasse aux voix des chasseurs, avec comme victimes collatérales les animaux sauvages que le président considère uniquement comme un outil électoral et non pas comme des êtres vivants.

Les chasseurs sont des électeurs qui habitent prioritairement dans les campagnes ou son parti La République en marche n’est pas implanté, ceci expliquant cela.


Liens divers :

Thierry Coste, Lobbyiste de la chasse et des armes, conseiller du président Macron

Thierry Coste, Lobbyiste de la chasse et des armes, conseiller du président Macron

Willy Schrael, président de la Fédération nationale des chasseurs, devant des « trophées »

Willy Schrael, président de la Fédération nationale des chasseurs, devant des « trophées »

Print Friendly, PDF & Email
Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un petit calcul :) *

http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif 
 

Post Navigation