Ciné Ville : d’abord une histoire de volonté

Appel d’un Conflanais :

“Chers Conflanais,

Montrez votre attachement à votre cinéma de centre ville!
Nous pouvons finir à 50000 entrées!
Oui c’est faisable! Pour cela rien de bien compliqué : il vous suffit à tous de venir une fois, rien qu’une fois voir un film au Ciné.ville avant le 27 Décembre.
Un film c’est 2 heures de votre temps et grand maximum 8€, 2 heures pour montrer à la municipalité que ce cinéma peut vivre!
Alors, venez, venez nombreux!
Vous seul pouvez encore essayer de convaincre Mr le Maire que ce cinéma ne doit pas disparaître!”


 


 

Texte de Jean Pierre Lacombe, conseiller municipal d’opposition du groupe “Conflans Energie Populaire” aux “amis du Ciné Ville” suite à la projection du film “A Voix Haute”, qui a vu la grande salle refuser du monde !

“J’ai retrouvé, avec émotion, la foule des conflanais, hier soir, dans notre cinéma. Bravo aux bénévoles et amis de Ciné Ville pour leur lutte opiniâtre.

Pour ma part, à ma place, au Conseil Municipal, je me bats sans interruption depuis 2002 sous différentes mandatures, d’abord en qualité de Directeur de Cabinet (2001-2008) puis de maire adjoint (2008-2014) aujourd’hui conseiller municipal d’opposition.

Si je m’exprime de la sorte, c’est pour expliquer que les difficultés viennent de loin et sont plus profondes que beaucoup peuvent le penser. D’abord, il faut dire qu’au début des années 2000 le cinéma (sous l’appellation l’Atalante) avait cessé de fonctionner essentiellement en raison de la gestion plus que douteuse de son exploitant qui était allé jusqu’au bout de son copinage avec la mairie et le milieu associatif. Le cinéma mis en règlement judiciaire avait été repris, par la suite, à la barre du tribunal, par un escroc avéré.

S’en est suivi une longue et difficile procédure que j’ai pris l’initiative de mener en tant que Directeur de cabinet et, bien-sûr, avec l’aval du maire de l’époque Philippe Esnol, dans le but d’évincer l’escroc et de reprendre une exploitation normale avec un vrai professionnel c’est-à-dire offrant les garanties de compétence d’honnêteté. Au sein du Conseil Municipal je n’avais aucun soutien: cela allait de l’indifférence à l’hostilité pure et simple de celles et ceux qui ne voyaient déjà que par le multiplexe (qui avait alors 9 salles).

Il y a d’abord eu des contacts avec Utopia puis Pandora. Utopia n’était pas intéressé. Pandora ne souhaitait pas s’engager de façon franche. J’ai passé une annonce dans la presse professionnelle. Claude Forest est entré en contact avec nous et nous avons mis en place la reprise, à la fois juridique et financière, que nous avons fait évoluer par la suite sous forme associative.

Ce processus a pris plusieurs années avec le peu de contribution des institutions culturelles municipales. J’étais d’ailleurs régulièrement peiné et révolté de voir qu’au théâtre Simone Signoret on faisait la promotion de Pandora et d’Utopia mais pas de ciné Ville et qu’il n’y avait aucune synergie entre eux. Néanmoins, je peux dire que, sous la direction de Claude Forest, tout a toujours bien fonctionné au regard de Ciné Ville lui-même et que Ciné Ville a toujours bien rempli son rôle et sa mission.

La mairie aussi en assurant la subvention d’équilibre de l’ordre de 150 000 Euros/an. Mais combien il était difficile, chaque année, lors des discussions du budget et en toutes occasions, de défendre cette ligne! C’était épuisant de discussions de couloir. Je dois dire que là encore et bien que n’étant pas délégué à la Culture mais à l’Urbanisme, je n’y suis parvenu que grâce au soutien de Philippe Esnol sur cette période, à tel point qu’il me charriait souvent en disant que “Le Ciné Ville c’est la danseuse de Lacombe”.

Hélas, l’indifférence et l’hostilité des autres élus du conseil municipal a fini, dans les dernières années, de l’emporter et dans les 2 dernières années du mandat Esnol, j’avais clairement perdu la partie à moyen terme d’autant que j’étais en désaccord interne avec le maire et son entourage sur l’Urbanisme qui était ma mission première. Donc le Ciné Ville était déjà condamné par principe sous Esnol. Cela a fait partie des raisons de notre rupture.

En plan B, cependant, pour explorer toutes les pistes et empêcher le pire toujours possible, j’avais engagé des études pour une opération immobilière de gabarit identique au bâtiment actuel avec réalisation d’une salle de spectacle polyvalente en rez-de-chaussée dans laquelle aurait pu s’organiser des séances de cinéma dans des conditions normales. Mais bien évidemment on serait davantage, dans ce cas, dans le culturel plutôt que dans le loisirs, et encore, il faudrait une vraie politique et de nouveaux moyens! Or la présence d’un lieu culturel et de loisirs est un atout pour le centre-ville. Une étude (cabinet CVL) l’a bien relevé en son temps.

J’avais interrogé Claude Forest à l’époque pour savoir s’il aurait été partant pour s’associer à ce projet. Il m’avait répondu par la négative, ce que je comprends et respecte.

La municipalité actuelle est sans nuance pour la disparition de Ciné Ville. Ses justifications sont comptables mais leur volonté a toujours existé de supprimer ce cinéma de quartier considéré comme superflu par rapport au multiplexe (passé depuis à 13 salles dont dernièrement l’I Max) et probablement comme un nid de gauchos! J’exagère si peu qu’un jour un dirigeant influent de leur bord s’est interrogé devant moi de savoir “si Ciné Ville n’était pas une pompe à finances du PS” (sic)!

Voilà où finalement nous en sommes avec un blocage intégral du maire sur l’avenir et un dossier tenu secret. D’ailleurs l’affaire se complique aujourd’hui encore plus du fait que toutes les compétences concernées par ce dossier (Culture, Urbanisme) sont passées à l’intercommunalité, et cela n’est pas une bonne nouvelle.

Aujourd’hui, en ma qualité de conseiller municipal d’opposition je continue et continuerai de mener la bataille au Conseil Municipal pour le maintien de Ciné Ville et pour le maintien et la rénovation du bâtiment (la rénovation d’un bâtiment représentatif de l’architecture industrielle des années 30 étant préférable à sa démolition et à son remplacement par l’architecture standardisée et anonyme dont nous sommes menacés).

L’essentiel est bien maintenant la lutte que vous menez sur le terrain. Soyez assuré(e)s de ma solidarité.”

Jean Pierre Lacombe, conseiller municipal Conflans Energie Populaire

Print Friendly, PDF & Email
Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un petit calcul :) *

http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://www.confluence-ecologie-solidarite.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif 
 

Post Navigation